S’abonner

La greenshoe

La greenshoe, ou option de surallocation, est une technique financière qui date des années 1990. Cette technique tient son nom de l'entreprise américaine Greenshoe qui fut la première à l'utiliser.

La greenshoe consiste à augmenter le montant initial d'une opération de levée de fonds, que ce soit pour une introduction en bourse ou une émission d'obligations, au delà du montant initialement recherché. Ceci permet de résoudre ponctuellement un déséquilibre entre l’offre et la demande, et, dans le cas d'une émission d'actions, permet à la société émettrice de lever de manière opportuniste plus de fonds tout en n'affaiblissant pas le cours de son action.

Prenons le cas d’une introduction en bourse. L'entreprise qui souhaite lever des fonds accorde une option à la banque arrangeuse, portant sur davantage d'actions qu'initialement annoncées. Si l’introduction en bourse engendre une forte demande de la part des investisseurs, la banque pourra en exerçant son option allouer plus de titres ; à l'inverse, en n'exerçant pas cette option, elle soutiendra le cours.

Dans le cas de WeShareBonds, et donc d’une émission obligataire, le montant initialement recherché par la société Alma était de 800 000 euros, avec de l’appétit pour un montant supérieur si la demande était au rendez-vous. Suite à l’investissement de nos fonds de crédit (qui investissent dans chacun de nos projets) et à l’intérêt porté par nos investisseurs pour la solution Alma, le seuil des 800 000 euros a été dépassé. La jauge est donc montée à 120 %, et Alma a choisi “d’exercer l’option” et de lever finalement plus de 900 000 euros

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk