S’abonner

Placement privé (private placement en anglais)

Le placement privé (private placement) consiste en une levée de capitaux par la vente de titres à un petit nombre d'investisseurs professionnels. C’est, pour les entreprises non cotées qui ne voudraient pas s’introduire en bourse, l’opportunité d’augmenter leur capital tout en se soustrayant aux règles de l’appel public à l’épargne. Grâce au placement privé, les entreprises n’ont donc pas l’obligation de diffusion de l’information ou de se soumettre au contrôle des autorités de marchés.

Dans le cas du placement privé les investisseurs sont des banques, des sociétés d'investissement, des compagnies d'assurance, des gestionnaires d’actifs ou des fonds de pension...

Le placement privé présente plusieurs avantages :

- Pour les entreprises de taille moyenne : les taux d’intérêt sont plus faibles que ceux d’un emprunt bancaire et la maturité est plus longue. Cela permet de diversifier les sources de financement.

- Pour les prêteurs : c’est l’opportunité de diversifier leur portefeuille notamment dans un contexte de taux d’intérêt bas. Par exemple, les placements privés n’ont pas de poids sur les sur le bilan des banques.

Les textes de référence concernant le placement privé sont les articles L. 225-136 du code de commerce et 213-1 du règlement général de l’AMF.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk